La coopération dans l’urbanisme transitoire

L’urbanisme transitoire ne représente pas une solution unique à la complexité de la fabrique urbaine mais s’envisage plutôt comme une série de méthodes, de philosophies et de techniques qui, analysées sous le spectre de différentes thématiques ouvrent le champ des possibles. La compréhension et l’étude des initiatives transitoires dans la fabrique de la ville nous mènent à la création et à l’écriture d’un manifeste stratégique qui se forge sur la définition de trois grandes ambitions vers lesquelles tendre.

Ces trois grandes ambitions représentent pour nous la condition nécessaire pour s’engager dans une démarche d’urbanisme transitoire. La création d’une démarche adaptable, la définition d’une stratégie coopérative et la reconnaissance des territoires communs constituent la base commune pour produire et consolider les nouvelles manières de concevoir la ville. En sortant d’une vision traditionnelle de la fabrique de la ville, l’urbanisme transitoire permet de questionner les objectifs, les besoins, les temporalités, les rôles, les modèles et les outils de l’aménagement.

Principe

Ce canevas est un outil permettant de définir une stratégie territoriale en matière d’urbanisme transitoire. Il est conçu pour accompagner les porteurs de projet, aménageurs, collectivités et assistants à maîtrise d’ouvrage dans la définition et l’application de cette stratégie.

Construction

Cet outil tend à établir une stratégie au-delà du seul projet d’urbanisme transitoire, pour étudier la coopération à l’échelle du territoire. Cette stratégie s’appuie sur l’ensemble des acteurs déjà en place et n’est pas une nouvelle strate de planification mais une manière de faire le lien entre les différentes échelles des territoires. 

Il est composé de 3 grandes ambitions qui sont un manifeste de la ville que l’on pourrait fabriquer en développant une stratégie d’urbanisme transitoire ; une démarche adaptable, une stratégie coopérative et des territoires communs. De ces grandes ambitions découlent 27 prémices, qui sont des questions ouvertes, des commencements de stratégies pour engager une démarche. Plutôt qu’un modèle, ces prémices sont adaptables et peuvent être déclinées sur les territoires selon les spécificités locales. 

Application

Cet outil n’est ni chronologique, ni exhaustif. Il comporte simplement les questions à se poser et les enjeux à conscientiser afin de permettre une implantation cohérente de projets transitoires sur un territoire.

Il a vocation à créer des formes et des liens de coopération entre les acteurs et sur les territoires. Il peut donc être utilisé lors d’ateliers ou de réunions. Ils peuvent prendre la forme de serious games auxquels tout profil peut participer, du sachant au non-sachant, du technicien au politique.

© L'Effet Urbain - 2022